Au royaume de France...

Il y a des évènements qui en disent long sur une société et ses rapports sociaux.

 

Au cas particulier, ce n'est pas de la tribune "réac" des groupies du "droit à importuner" les femmes dont nous voulons parler. Des réponse adéquates y ont été faites humoristiques: (ici) ou plus argumentées (là).

 

Il s'agit de cette factrice qui le 26 septembre dernier a eu la surprise de découvrir qu'un chien errant s'était introduit dans sa voiture de fonction. Tentant de savoir a qui il appartenait sans succès, elle avait tenté de le faire descendre et s'était fait mordre...

On aurait donc pu attendre de la direction de La Poste une manifestation de soutien à son employée.

 

Que nenni !

 

La factrice reçut une lettre recommandée de convocation  préalable à sanction au motif d'avoir fait monter "un tiers" dans son véhicule en l'occurrence le chien errant.

 

Comme le souligne un communiqué de la CGT: " Alors que la poste use et abuse de l'image positive des postiers pour faire passer ses choix stratégiques de marchandisation des services, elle n'hésite pas à menacer une factrice d'une sanction disciplinaire plutôt que la soutenir et de l'accompagner dans ses démarches médicales et administratives."

 

Aux dernières nouvelles, la direction de La Poste a renoncé à la sanction. Comme quoi la bêtise et l'indécence peuvent être vaincues!