L'avenir, c'est la vie en vrai !

Le président des riches et sa cour sont en passe de devenir des  maitres dans l'art d'une pratique politique dont leurs prédécesseurs avaient déjà largement usée  : traduire dans les actes le contraire des objectifs affirmés et affichés.

 

Ainsi la lutte contre la fraude fiscale se traduit elle par des suppressions de postes massives dans les Finances publiques.

 

Ainsi l'affirmation de la volonté de ne laisser personne sur le bord de la route se concrétise par la suppression des aides sociales aux plus fragilisés  et des cadeaux financiers aux plus puissants.

 

Ainsi  la lutte pour l'emploi se transforme t-elle  en facilités de licenciements pour le patronat et une chasse accrue aux privés d'emploi.

 

Ainsi le pseudo humanisme présidentiel prend la route d'une répression accrue contre les migrants et ceux qui les aident alors que la France est queue de peloton européen pour leur accueil.

 

Ainsi l'affichage d'une politique d'éducation plus efficace trouve son prolongement dans des suppressions de classes, d'écoles et de postes d'enseignement, particulièrement dans nos zones rurales...

 

Mais la réalité est toujours plus forte que les entourloupes verbales.

 

C'est, pour exemple, ce que démontrent avec légitimité les parents d'élèves de Lureuil , Douadic, Lingé ,  La châtre l'Anglin, Mouhet ...qui refusent avec raison que les moyens éducatifs pour leurs enfants leur soient supprimés. Ce sont ainsi 17 postes d' instituteurs qui sont menacés de suppression dans notre département. Une hérésie irresponsable marqué du sempiternel sceau des politiques d'austérité.

 

L' intervention collective des parents et des enseignants pour exiger les moyens de répondre aux besoins d'éducation des enfants est légitime et  de bon augure. Elle montre que la réalité concrète prend le pas sur la démagogie des discours.

Mais au delà, elle laisse entrevoir que dans les exigences sociales exprimées  se trouvent les ferments d'une politique de justice et de progrès pour toutes et tous.

 

En ces temps où le rouleau compresseur médiatico- politico-patronal (ouf) s'évertue à convaincre quotidiennement le peuple des bienfaits des politiques à l'œuvre et où le doute irrigue souvent les esprits sur les possibilités que d'autres choix adviennent, n'est ce pas un élément à considérer comme un bon creuset pour le présent et pour l'avenir ?