EDUCATION : LES ENFANTS DE L’INDRE Y ONT DROIT ! NON AUX SUPPRESSIONS DE CLASSES ET DE POSTES !

 

Ephad, Hôpitaux, ...c'est maintenant au tour de l'éducation d'être dans la ligne de mire de la politique "macronienne".

 

La rentrée 2018 pourrait voir la suppression de 28 classes et de 34 postes dans l'Indre. L’éducation nationale justifie ces suppressions par la baisse du nombre d’élèves qui découle de la diminution de la population de l’Indre.

 

Mais si on continue d'accompagner la désertification du département, avec des fermetures dans les classes, dans les hôpitaux, des pertes d’emplois, etc, comment s’étonner que la population du département diminue ?

 

En supprimant des postes dans des écoles rurales, comme à La Châtre, Douadic, Lingé ou Lureuil on organise à terme la suppression pure et simple de ces écoles et la désertification de nos territoires ruraux.

 

Au contraire le PCF propose de redynamiser notre département par le développement de l'emploi et des services publics, en promouvant l'accès aux services publics pour tous les citoyen-ne-s quel que soient leurs revenus et leur lieu de vie.

 

Refusons les suppressions de postes dans les écoles et apportons notre soutien aux habitant-e-s en lutte. Nous appelons à se mobiliser le jeudi 8 février pour la défense de l'éducation, avec un rassemblement à 10h30 place de la république à l'appel de la CGT et de la FSU.