Une affaire rentable

Le conseil d'administration de Nexans, l'un des leaders mondiaux de l'industrie du câble, vient d'octroyer à son directeur général, Arnaud Poupart-Lafarge, des conditions de départ ébouriffantes.

 

Pour le convaincre de rester jusqu'en septembre, le CA lui a accordé 700 000€ de prime, une indemnité de non-concurrence d'un montant équivalent, le droit de bénéficier immédiatement de ses actions gratuites (valorisées à 1,6 millions d'€), plus un chèque de 620 430 € accompagné de 16800 actions " pour compenser les droits accumulés"...au titre du régime de retraite.

Cette information est transmise aux cheminots en lutte et à toutes celles et ceux qui croient encore que ce  sont eux les privilégiés!