pour les droits fondamentaux des êtres humains, encore et toujours !

 

Voilà où on en est ! La politique anti-exilés menée par Macron et son gouvernement   libère les énergies fascistes. Et la scandaleuse loi « asile immigration » votée par les députés LREM va encore les renforcer.

 

Samedi une centaine de militants d’extrême droite a monté une opération anti migrants dans les Alpes pour tenter de les empêcher de passer. Rappelons que ce sont les mêmes qui tentent de saborder des sauvetages en méditerranée.

 

En réponse, des militants antifascistes italiens accompagnés de migrants ont forcé dimanche un barrage de gendarmes français.

 

Hé bien, à ces évènements, la réponse gouvernementale est à la hauteur de sa politique inhumaine : Gérard Collomb a  d’abord balayé d’un revers de main la demande parlementaire d’une intervention contre l’ initiative ignominieuse de l’extrême droite.

 

Mais par contre dès l’initiative connue des antifascistes italiens, il s’est empressé d’envoyer des renforts de police et de gendarmerie pour, dit-il, «s'assurer du respect absolu du contrôle des frontières».

 

La protection des personnes en exil est une entreprise  de pleine humanité. Honneur à celles et ceux qui le font vivre contre un pouvoir toujours plus préoccupé du porte-monnaie des plus riches que de la situation des humbles.