Contre le crime et le chaos !

 

Derrière les barbelés, un  bain de sang. Les 55 morts et les 2500 blessés de Gaza - parmi lesquels des femmes et des enfants ajustés par les snipers israéliens - exigent autre chose qu’un souhait de retenue.

 

 

Les criminels et Netanyahou au premier rang, doivent être traduits pour crime de guerre devant la justice internationale.  

 

 

 

Donald Trump n’est pas le moindre responsable de cette situation, lui qui, dans une scandaleuse provocation,  s’est assis sur le droit international en transférant l’ambassade des USA à Jérusalem.

 

 

 

La France doit prendre le contrepied de la stratégie du Chaos choisie par Trump, organiser la mise sous protection internationale du peuple palestinien, reconnaître son état, travailler à son établissement dans des frontières reconnues, voisinant avec un Israel pacifique à la sécurité garantie.