Déclaration de la fédération du PCF36 - Maternité du Blanc : le scandale de la fermeture. La bonne politique c’est de répondre aux besoins des populations

 

Elles et ils étaient venu-e-s, en nombre, manifester une nouvelle fois leur refus de la fermeture de leur maternité et entendre la décision du conseil de surveillance présidé par Averous. Le dit conseil a confirmé la liquidation de ce service indispensable à la vie de la population. Averous s'est donc rangé du coté des liquidateurs.

  

Quant au député Jolivet présent à  cette manifestation, il n'a pas levé le petit doigt pour faire arrêter la violence des CRS  contre les manifestants.

 Mais à quelque chose malheur est bon. Les contorsions politiques de celui qui se prétend député influent auprès du pouvoir en place ont pris du plomb dans l'aile.

  

Contraint de prendre la parole devant les manifestants, car interpellé à plusieurs reprises, il n'a pu se fendre que de propos lénifiants et pseudo-techniques.  Difficile en effet de justifier le soutien à la politique de Macron et du gouvernement Philippe, liquidateurs en chef de la santé publique  et de continuer à prétendre  défendre la maternité du Blanc !

   

Il  a bien tenté dans la presse une nouvelle manœuvre :  Buzyn serait  la méchante et incompétente ministre et Philippe un bon 1er ministre. Mais ça ne prend plus !

 La vérité c'est que la ministre de la Santé Buzyn, Philippe et Macron agissent de concert et en plein accord pour mettre en œuvre la même politique de destruction sociale.

 Cela vaut pour la santé publique comme pour l’ensemble des services publics qu’ils veulent  liquider, contre l’intérêt et l’avis des populations.

  

Leur but ? Instaurer une société  dans laquelle tout sera marchandisé et aux mains des intérêts privés, une société ou le  sort des êtres humains  dépendra de ce qu’il  y a  (ou pas)  sur leur compte en banque, une société où toute solidarité sociale aura disparu au profit du chacun pour soi.

  

C'est cette politique là que Jolivet soutient et pour laquelle il vote à l'assemblée nationale. Et c’est cette même politique pour laquelle militent Averous et les libéraux de tous poils, quelle que soit la bannière sous laquelle ils se présentent.

 

Mais devant la force des  attentes sociales, les vieilles ficelles de politicien, ça ne marche qu'un temps !

  

La population du Blanc et de sa région a décidé de poursuivre sa lutte légitime pour la réouverture de la maternité. Elle a pleinement raison! 

 Au-delà d’être partie prenante de leur lutte, les communistes entendent porter encore plus fortement dans le débat public des propositions politiques pour construire  une société où chacune et chacun trouvera sa place.

  

Cela passe en priorité par une réorientation de l’argent public : stopper les cadeaux scandaleux à la finance et aux affairistes pour l’attribuer à la satisfaction des besoins des populations au premier rang desquels figure la santé publique.

 

Châteauroux, le 22 octobre 2018