Jolivet et l'enseignement supérieur : heu... alors …rien !

 

Samedi dernier une délégation du PCF a rencontré le député François Jolivet. Le sujet premier portait sur l'hôpital du Blanc avec la remise de pétitions (nous y reviendrons).  Mais la question des licences du CES de Châteauroux a aussi été abordée.

La délégation  lui a proposé de faire voter à l'assemblé nationale un rétablissement de l'ISF et d'utiliser ces nouvelles recettes pour attribuer les 2 milliards d'euros manquants à l'Enseignement Supérieur, d’après le CNESR (Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche) afin de permettre un fonctionnement pérenne de l'ensemble du monde universitaire, et éviter la fermeture de licences à Châteauroux, et dans tout le pays.

Il a refusé cette proposition et  n'a proposé aucune autre piste de financement de l’enseignement supérieur.

 

Ca vous étonne ? Pas nous !